romanesca 17.jpg

Notre Histoire

Nous sommes une propriété familiale depuis 2 générations dont la transmission se perpétue aujourd’hui avec Antoine & Olivier (frères jumeaux) et Lucrèce, la femme d’Olivier. Nous assurons désormais l’avenir du domaine à la suite de Guy et Ferréole Chastel, les parents des garçons. Ils nous ont transmis 7 hectares des plus belles vignes du cru Moulin-à-Vent, cultivées en agriculture raisonnée.

Après des carrières dans des domaines très différents de la viticulture à Lyon, nous avons souhaité donner un nouveau souffle à ce patrimoine en plein cœur des crus du Beaujolais. En plus du Moulin-à-Vent, nous avons étoffé la gamme des vins avec les crus Fleurie, Juliénas, Morgon ainsi que des Beaujolais Villages en rouge et rosé. Le Domaine Romanesca ne s'est pas arrêté là et a planté une parcelle de Beaujolais Villages blanc en avril 2020.

Notre Philosophie

Jeunes trentenaires, nous souhaitons conserver les méthodes de travail des générations précédentes et apporter une touche de renouveau au Domaine Romanesca avec la conversion en agriculture biologique de l’ensemble du domaine. Cette démarche nous paraît évidente pour préserver la santé de tous des produits phytosanitaires de synthèse et prendre soin de l’environnement.

Notre philosophie est de travailler au niveau parcellaire pour dégager des caractéristiques propres à chaque climat. Nous assurons aussi la promotion de cuvées parcellaires élevées en fûts, afin de produire des vins de garde d’excellence.

Nous souhaitons valoriser nos produits via la vente directe, accueillir de nombreux clients à la propriété et participer à des salons tout au long de l’année pour faire découvrir nos vins.

romanesca 138 copie.jpg
romanesca 25.jpg

Un terroir d’exception...Une tradition ancestrale

La vigne est cultivée en Beaujolais depuis des temps reculés. Ce sont Jules César et ses légions qui ont apporté la culture de la vitis vinifera dans notre belle région. Sur la grande voie romaine stratégique reliant Lugdunum (Lyon, alors capitale des Gaules) à la mer du Nord, les premières vignes sont plantées autour des villas gallo-romaines édifiées à Romanesca (Romanèche). Plus tard, au IIIe siècle, des amphores de vins de Romanesca, déjà réputés, sont transportées à Lyon par bateaux sur la Saône.

Au fil des siècles, la culture de la vigne s’est maintenue à Romanèche-Thorins. Ayant repris le flambeau romain sur ce terroir historique d’exception en 2019, nous avons a coeur de valoriser ce patrimoine en lui apportant notre souffle de modernité.

Conversion au Bio

À la suite de Guy Chastel, déjà en agriculture raisonnée, nous avons décidé de convertir l’ensemble du domaine à l’agriculture biologique et n’envisagions pas les choses autrement. Cette démarche nous paraît évidente pour préserver notre santé de viticulteurs et celle de nos proches des produits phytosanitaires de synthèse et prendre soin de l’environnement (eau, sols, air, biodiversité).

 

Nous sommes un peu des touche-à-tout et l’utilisation de matériel spécifique ne nous fait pas peur puisque nous aimons relever des défis techniques. Nous avons à cœur de retrouver la fierté de produire des aliments bons et sains et de recevoir la reconnaissance des consommateurs en retour. Nous souhaitons nous émanciper de certaines décisions sur l’exploitation issues de conseillers technico-commerciaux, et bénéficier de prix justes et rémunérateurs.

Notre philosophie est de travailler au niveau parcellaire pour dégager des caractéristiques propres à chaque climat (terroir viticole d’une parcelle), avec des vignes pour certaines âgées de 50 ans. Nous travaillons des vignes de haute densité en gobelet avec une forte concurrence entre les ceps, d’où des rendements faibles mais une meilleure qualité de raisin. Le palissage permet aussi à la vigne de sécher plus vite. Il assure aussi un meilleur ensoleillement et une bonne aération.

Nous pratiquons une vinification traditionnelle de nos beaujolais, avec un travail sur chaque cuve qui assure la typicité des vins du domaine. De plus, certaines cuvées sont élevées en fûts de chêne.

Actuellement en seconde année de conversion (2020), le domaine Romanesca doit patienter jusqu’aux vendanges 2022 pour mentionner la qualité bio de ses cuvées.

romanesca 12.jpg
logo VI plein.jpg